Piscine de la CCVE à Mennecy: les tarifs d’entrée et l’effort du contribuable

J’en ai parlé le 22 juin sur ce blog, le projet de la piscine qui s’était échoué sur des problèmes de désamiantage, de redécouverte des réseaux et, le plus grave, sur le retrait de l’entreprise retenue pour mener la rénovation, ce projet est relancé avec l’adoption d’un avenant au contrat de DSP. Cet avenant modifie le coût total de l’investissement, on en a déjà parlé, mais aussi les conditions d’exploitation.
Ce sera le sujet d’aujourd’hui, vu par le nageur qui paye son ticket ou par le contribuable.

L’avenant adopté le 21 juin affiche en effet la grille tarifaire et le compte d’exploitation prévisionnel. Ces tarifs ont été très peu changés par l’avenant. L’exploitation passe en revanche de 12 à 15 années, pour que l’exploitant titulaire de la DSP puisse porter une part de 2,7 millions d’euros dans l’investissement qui, au départ, n’était porté que par la CCVE.

Cliquez sur les images pour ouvrir la grille tarifaire et le compte d’exploitation prévisionnel.
.

Pendant les 15 années d’exploitation, il est estimé d’avoir:

  • 5.404.281 entrées tous types confondus
  • 29.194.119€HT de recettes commerciales (tous types confondus)

C’est une recette moyenne par client de 5,40€HT. C’est une moyenne. Un adulte de la CCVE qui achète un carnet de 10 tickets pour nager pendant l’ouverture au public payera 4,50€. Le même client qui achètera un ticket « All inclusive » payera 20€. Mais retenons la moyenne de tous les clients confondus.
L’exploitant est assujetti à la TVA, 20% sur les prix d’entrée. La grille tarifaire annexée à l’avenant ne précise pas si elle est TTC ou HT. Le compte d’exploitation prévisionnel affiche cependant du HT. Il faut alors ajouter 1,11€ de TVA au prix moyen de l’entrée.

Le montant à financer est maintenant de 21.675.107€HT, dont 18 millions par la CCVE. Rappelons que la CCVE est soutenue par le département qui, en cédant la piscine pour l’euro symbolique,  s’est aussi engagé à aider à sa rénovation en la subventionnant de 7 millions d’euros. La CCVE a aussi obtenu un soutien significatif du FNDS.
Mais, que ce soit la part de la CCVE, du département ou de l’état, c’est de l’argent du contribuable. Imaginons que c’est de l’emprunt, sur 15 années, à 1,59%/an (ce sont les conditions de l’emprunt souscrit par la CCVE en 2017). Le total des intérêts s’élève alors à 1.391.222€ et le coût de l’investissement passe de 18 à 19,391 millions d’euros, à payer sur 15 années.
Réparti sur le nombre total d’entrées estimé pour les 15 années, le poids du financement porté par le contribuable sera en moyenne de 3,59€/entrée

Mais ce n’est pas tout! Il faut encore tenir compte de la « contribution forfaitaire d’exploitation » payée chaque année par la CCVE. C’est le financement incontournable du déficit d’exploitation. Une piscine n’est jamais rentable. Dans le compte d’exploitation prévisionnel qui accompagne l’avenant n°2, le total sur 15 année s’élève à 12.134.201€.
Réparti sur le nombre total d’entrées pendant 15 années, c’est 2,25€/client.

Une entrée dans la piscine coûtera donc:

  • 5,40€HT payé par le client à l’exploitant
  • 1,11€ de TVA sur le prix d’entrée, payé par le client à l’état
  • 3,59€ de financement de l’investissement
  • 2,25€ de contribution forfaitaire payé par la CCVE

Total: 12,35€TTC/entrée en moyenne. Le nageur ordinaire et moyen, à 6,51€TTC, paye 53% du coût total de son entrée.

Ces chiffres ne sont pas tous à prendre au pied de la lettre. Ils sont calculés en faisant des moyennes et il s’agit d’avoir des ordres de grandeur en tête.

Enfin, puisqu’il s’agit d’une DSP et qu’il est inévitable d’entendre que le privé s’en met plein les poches et qu’il coûte un pognon fou:

  • le total des résultats net après impôts sur 15 ans sera de 1.538.421€
  • Le total de la TVA perçue par l’état sur les entrées sera de 5.838.823€
  • Le total de l’impôt sur les sociétés perçu par l’état sera de 904.810€

C’est l’état qui s’enrichit le plus dans cette opération, à raison de 1,25€/client devant 0,28€/client en moyenne pour les actionnaires de l’exploitant.

Il reste maintenant à savoir qui fera le premier plongeon à l’inauguration de la piscine, sous les feux de la presse. Car ce premier plongeon coûtera plus de 21 millions d’euros. Grâce à lui, le 2ème plongeon ne coûtera que 12,35€TTC. Et les 5.404.280 suivants aussi, jusqu’en décembre 2034.

 

 

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article, publié dans CCVE, Finances, Mennecy, Travaux, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.