Echarcon: le maire décide la fermeture des ponts entre Mennecy et sa commune.

Voici un arrêté de circulation pris par le maire d’Echarcon pour interdire la circulation des véhicules sur les ponts entre Mennecy et Echarcon.

L’arrêté est daté du 5 octobre, il n’est pas encore validé par la préfecture mais cela ne saurait tarder.

Curieusement, c’est la route entre les 2 ponts qui est interdite, et pas la circulation sur les ponts. On se demande comment le Siarce va accéder aux ouvrages hydrauliques du moulin d’Echarcon. Mais c’est une autre histoire. Cette portion de route est entièrement à Echarcon, il est normal que l’arrêté ne soit pris que par le maire d’Echarcon.

Mennecy ne « possède » que la moitié du 1er pont en allant de Mennecy vers Echarcon.
Et un petit rappel: la rivière Essonne n’est pas domaniale. C’est à dire que si l’eau qui y coule est publique, le fond de la rivière n’est pas en domaine public. Sous le pont partagé entre Mennecy et Echarcon, la moitié du lit de la rivière est dans le domaine communal privé de Mennecy, l’autre moitié est dans le domaine comunal privé d’Echarcon.

L’arrêté n’interdit pas le passage aux piétons, cyclistes, chevaux, trottinettes, …

Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article, publié dans Mennecy, Transports, Travaux, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Echarcon: le maire décide la fermeture des ponts entre Mennecy et sa commune.

  1. Maude dit :

    Bonjour
    Effectivement les raisons qu’il donne sont des bonnes raisons mais je suis choquée qu’on puisse fermer des routes aussi facilement ! Le plus scandaleux finalement dans tout ça est que nous n’avons personne qui soit capable de voir un peu plus loin que le bout de son nez ! Chacun se protège et au final ce sont les habitants qui subissent tous ces problèmes ! Pourquoi il n’a pas été créée une route secondaire lorsque il y a eu la construction de toutes ces résidences à Mennecy ? Tous les matins nous mettons 30 mn pour faire 2 kms ( du rond point du parc au rond point de la fin de la montée de montauger!!) voilà tant pis pour nous !! Et si on n’est pas content, a t on au moins un recours ou même pas? Pouvez-vous nous dire ce qu’en dit notre maire? Fermeture temporaire ? Personne n’y croit. Quelle tristesse !!

    • Jean Féret dit :

      Je pense que cet arrêté est inattaquable.

    • Jean Féret dit :

      La CCVE va refaire son SCOT, la décision a été adoptée au dernier conseil communautaire.
      Toutes les questions que vous posez concernent le scot.

      Cette élaboration ira certainement au delà des élections de 2020. Cependant, le débat sur ce que deviendra la ccve, en logements, en transports et en activités économiques démarrera bien avant ces élections.

      Dans le scot qui s’achève, Mennecy, Fontenay-le-Vicomte et ormoy dépassent les objectifs de logement prescrits par l’état et la région.
      Pour le nouveau Scot, les objectifs de logements dans la ccve sont diminués de 40%.

  2. sl91 dit :

    Je pense que la moitié du problème serait réglée si nous avions une piste cyclable digne de ce nom, en site protégé et loin des gaz d’échappement des voitures, très souvent anciennes et diesels. Potentiellement, elle pourrait faire décroître l’intensité du traffic. Elle permettrait de desservir la zone d’Evry, ou se rendent bon nombre d’automobilistes. J’attends cela depuis…1999 et toujours rien à l’horizon. Il ne s’agit que de 10 pauvres kilomètres. Un espoir avait été suscité récemment par le projet de piste cyclable sur l’acqueduc de la Vanne entre le domaine de Montauger et Bondoufle. Il y a avait alors eu toute une cérémonie pour présenter le projet en septembre 2017. Aux dernières nouvelles, le projet est gelé par le département faute de moyens. On aura fait un grand pas le jour ou nos élus comprendrons que le vélo, électrique ou pas est un moyen de locomotion utilitaire et non pas uniquement de loisirs. Il m’arrive malgré tout de faire le trajet à vélo en empruntant la route des petit ponts mais on risque vraiment d’y laisser sa santé, à cause de l’état déplorable de bon nombre de voitures montantes ou tout simplement de se faire renverser.

    Cordialement

    sl91

  3. sl91 dit :

    Une question d’ordre purement légale. Est-ce que le préfet de l’Essonne serait en mesure d’ordonner la réouverture de cette route ?

    • Vr91 dit :

      Il est évident que la Vanne ferait une formidable voie de circulation verte, en particulier si le passage sous la voie ferrée était ouvert. Mais visiblement, sur Mennecy, on ne pense plus qu’à bétonner bêtement…

      • Jean Féret dit :

        L’aménagement de l’aqueduc pour les piétons, cyclistes et cavaliers dépend d’abord du maître d’ouvrage, la société d’économie mixte Eau de Paris et donc de la ville de Paris.
        Ensuite, si des collectivités locales souhaitent y faire un projet, comme au nord de Lisses, ce dont le département et les intercommunalités puisque le projet dépasse largement les frontières d’une commune.
        Ce projet existe dans la ccve, mais il faut être patient.

    • Jean Féret dit :

      Je ne le pense pas. Car le maire d’une commune est autonome pour sa gestion, tant qu’il ne restreint pas une liberté individuelle. C’est l’article 72 de la constitution, depuis 2002.
      J’en parle dans l’article que j’ai publié aujourd’hui.
      Par ailleurs, cette voie est très locale, c’est écrit dans le PLD de la CCVE, cela interdit de forcer la réouverture au motif de la circulation intercommunale.

  4. Marquise dit :

    Bordel c’est illégal ! Personne ne va empêcher ce Maire d’Echarcon de faire n’importe quoi et surtout de fortement perturber le traffic dont des dizaines de milliers d’automobilistes en sont victimes indirectement !

  5. tit.motard dit :

    J’y passe deux fois par jour quatre à cinq jours par semaine pour aller au travail depuis bientôt 13 ans, je comprends le désarroi des Echarconnais. Ancien riverain de la rue de milly à Mennecy avant et après la mise en place du dos d’âne. J’ai bien conscience de la gêne que cela occasionne. Je me rends bien compte de l’évolution du trafic ainsi que des comportements. Mes plus belles « anecdotes » si je peux dire ainsi . . . . C’est de devoir faire la moitié de la monté d’Echarcon en montant sur la file de droite puis de la descendre en manche arriéré sur la file de gauche car j’avais cinq ou six voitures bloquées devant moi (autant derrière) par un semi-remorque qui tentait de descendre en arrachant le mobilier urbain en haut dans le carrefour. Ou le lundi 1er octobre avant 08h00, juste après la mise en place des fameux poteaux un automobiliste a pris en sens interdit la montée.
    Encore une fois, nous payons pour les incivilités des autres. Que ce soit sur Echarcon ou rue de milly, aucune répression dans les communes. Les caméras qui fleurissent dans nos villes ne semblent pas toutes faire de la vidéo verbalisation.
    Par contre pour nous claquer des radars de vitesses sur les grands axes pas de problème, il y a du budget bien évidement ce n’est pas le même.
    Ce n’est pas normal qu’un maire d’une petite commune puisse bloquer une route à lui seul quand cela a des impacts sur un nombre impressionnant d’automobiliste. La Desserte du val d’Essonne on en parle depuis bien longtemps….. Ah oui mais c’est juste pour désengorger le trafic routier sur Mennecy, nous les autres communes nous ne pouvons pas financer… ba voilà ça me fait bien rire cette gestion.

  6. Jean Féret dit :

    Merci pour ce témoignage.
    A propos du pouvoir du maire d’Echarcon, j’en ai parlé hier, le 10 octobre, sur ce blog. C’est un article de la constitution, c’est très sérieux.
    Les territoires en France ont à s’organiser pour cohabiter intelligemment. C’est pour cela qu’il y a une intercommunalité, la CCVE, et que cette CCVE planifie son aménagement, c’est le SCOT, et les déplacement, c’est le PLD.
    Dans le SCOT comme dans le PLD, la route entre Mennecy et Echarcon ‘a pas une vocation intercommunale.
    Et, en 2007, la CCVE écrivait qu’il fallait construire un nouveau frachissement de l’Essonne.
    Depuis, elle n’a jamais écrit qu’il n’en fallait pas.

  7. sl91 dit :

    Je suis également impacté mais j’apporte mon plein soutien au maire d’Echarcon. Il faut tenir bon ! Cette histoire a au moins le mérite de révéler quelque chose d’important dont on se doutait. Il y a des bien des milliers de voitures qui passent par ce petit village quotidiennement via la route de la montagne et cela n’est pas du tout normal. De plus, si cette fermeture se confirme, ce sera tout bénéfice pour les cyclistes et piétons.

    On rigolera encore plus lorsque dans un avenir proche il faudra couper la D153 au niveau de l’Essonne/Lajuine pour renforcer les ponts correspondant. Je crois me rappeler que des opérations d’envergure doivent être entreprises tous les 10/15 ans environ.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.