Itteville: présentation du projet de déviation de la RD31 le 15 février 2018

Réunion publique à Itteville le 15 février 2018, le département et la commune présentent le projet de déviation du RD31.

Ce projet ne semble pas concerner Mennecy mais pourtant…

C’est un projet lourd pour les finances du département, car son coût est comparable aux dépenses annuelles d’investissement du département dans la voirie départementale, même s’il ne s’agit que de 2700m de voirie nouvelle, alors que le département a un patrimoine de 1400 km de voirie départementale.
Mennecy n’est pas loin, et cette déviation peut être une alternative à la traversée de Mennecy pour les véhicules qui viennent de La Ferté-Alais ou plus au sud et qui veulent rejoindre Evry et/ou l’A6 en direction du nord.
Enfin, ce projet est réputé est le dernier avant celui qui concerne en plein Mennecy: « le barreau sud » ou encore « la desserte du Val d’Essonne« .

Cette nouvelle route permettra d’éviter la traversée du centre d’Itteville. Entre La Ferté Alais et l’A6, il n’y aura plus d’agglomération à traverser. Cette route est soigneusement insérée dans un environnement rendu compliqué par la proximité de l’agglomération d’Itteville, des zones humides, des cours d’eau à traverser et un oléoduc à franchir. Pour 2700m de route à construire, avec 3 nouveaux rond-points, le budget s’élève pour le moment à 26 millions d »euros, moitié pour le département, moitié pour la région.
Cliquez sur l’image pour l’agrandir. J’y ai inséré moi-même l’esquisse du projet, à partir de la carte des mesures de trafic routier qu’on trouve sur le site du département.

C’est un vieux projet, on en parle depuis 40 années. Il a fait l’objet d’une enquête publique en 2007 pour obtenir la déclaration d’enquête publique. Curieusement, il n’y a presque rien sur Internet. A peine trouve t-on un article publié par Patrick Imbert sur son blog

La mise en service est attendue pour 2021, après 18 mois de travaux. Il reste encore des étapes critiques à franchir: Conception détaillée, autorisation environnementale après une enquête publique et fouilles archéologiques de prévention. 2021 reste donc une attente et n’est pas une certitude.

J’ai interrogé les services du département à propos d’un déport du trafic qui traverse Mennecy vers ce nouvel itinéraire pour rejoindre Evry ou l’A6. Ils l’estiment négligeable, à peine 2% du trafic que supportera cette nouvelle route, trafic estimé à 8.000 véhicules/jour en moyenne annuelle.
Il faut en effet bien voir qu’au droit de Vert Le Grand, avec un trafic journalier de l’ordre de 17.000 véhicules/jour, ou encore sur le rond point de Lisses, là où la traversée de Mennecy rejoint cet itinéraire, avec 19.000 véhicules/jour, il n’est plus possible de faire passer plus de trafic, c »est plein.

Ils peuvent se tromper. Il suffit de relire les prévisions de trafic faites en 2007 pour la DUP de la suppression du PN19 à Mennecy, prévision pour 2015.
Les chiffres sont annoncés alors avec l’hypothèse de ce « barreau sud » déjà construit et en service. 2 hypothèses sont faites: l’échangeur de l’A6 inchangé (scénario C) ou complété pour assurer les échanges dans les 4 directions (scénario D). On voit que la justification des presque 30 millions d’euros dans la suppression du PN19 a été faite en forçant sur les chiffres de trafic. Les mesures de 2016 sont largement inférieures aux prévisions faites en 2007 alors que le barreau sud n’est pas construit.

Ce qui a été intéressant dans cette réunion, selon le point de vue de Mennecy, c’est la vision du président du conseil départemental sur les mobilités dans le sud du département. Il a en effet été interrogé (pas par moi!) sur le sens de ces investissements massifs dans la route et la décision de nous débrancher du RER D.

Eh bien, selon lui, l’avenir est dans l’installation des entreprises près de nos domiciles et qu’il est impossible de continuer à transporter tant de gens chaque jour jusqu’à leurs entreprises si éloignées comme aujourd’hui!

Voire, car si Mennecy voulait atteindre le taux d’activité moyen du département, qu’il à cité, 75%, il faudrait créer dans la commune 3500 emplois. Il en existe 4000 aujourd’hui. C’est 3,5 fois le nombre d’emploi des 2 ZAC Montvrain 1 et 2. Il faudrait, au bas mot, créer l’équivalent de ces 2 ZAC dans la commune. C’est impossible, il n’y a pas la place. Nous ‘avons pas le droit de gagner un seul mètre sur les surfaces agricoles ou les espaces naturels.

En réalité, je pense qu’il évoquait la création d’emplois plus au nord du département comme sur le plateau de Saclay. Mais, même sans nous débrancher du RER D, c’est trop éloigné en temps pour le sud du département!

Bref, peu d’espoir que les embouteillages diminuent dans Mennecy, même si les bonnes fées du département et de la région dépensent l’argent de nos impôts dans des routes à 10.000€ le mètre linéaire, ce seront des routes remplies de trop de voitures.

 

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article, publié dans Essonne, Mennecy, Réseaux, Transports, Travaux, Urbanisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.