Noël chez Manon Lescaut

C’est l’héroïne d’un roman du début du 18ème siècle qui a eu et a encore un grand succès. Le roman se déroule au 17ème siècle.
Dans cette histoire, il y a un épisode où elle est enfermée dans la prison de La Force, dans l’hôpital général de la Salpétrière. Elle est ensuite déportée comme « fille du roi » en Louisiane. A cette époque, cette prison était récente.

Ce bâtiment existe toujours dans l’hôpital actuel de La Pitiè – Salpêtrière, il s’appelle encore « Bâtiment de La Force« . Il y abrite des services de psychiatrie. C’est aujourd’hui un des plus anciens de l’hôpital.

Je vous en parle car c’est là qu’est hospitalisé Nicolas. Je l’avais expliqué très rapidement ici le 26 novembre. Il y est depuis le 6 novembre, pour suivre un traitement qui doit le sortir de sa catalepsie.
Ce traitement est une sismothérapie pour 20 à 30 séances. Le 24, il a fait la 7ème. Au rythme de 2 par semaine, il restera hospitalisé probablement jusqu’à mi février.

Le décor a changé depuis Manon Lescaut. Il n’y a plus de cachots. L’extérieur a peu changé, l’architecture reste la même, mais c’est parce que le bâtiment est classé. L’intérieur date de 20 ou 30 ans.
Ce n’est plus une prison, mais il y a des patients qui y séjournent même à Noël pour rester à proximité du personnel soignant. C’est le cas de Nicolas, qui n’aura une permission de sortie que pour la journée du 25.

.

.

.

.

Le 24 au soir, nous avons pu trinquer au Champomy et manger une buche, en extra, achetée au Monoprix en face de l’entrée de l’hôpital.

.

Vous y avez pensé: c’est un remake de Vol au dessus d’un nid de Coucous. Mais non, pas vraiment. Les séances sont sous anesthésie générale. Le personnel soignant est compétent et bienveillant. Les autres patients sont sympathiques.
Le service est ouvert dans la journée, les patients peuvent sortir dans l’hôpital, et il est très grand. Ils reçoivent des visites. J’ai vu, depuis le 6 novembre, des progrès spectaculaires chez quelques uns. J’y suis en effet chaque jour. Je n’ai raté qu’une seule visite, à cause de suppressions de trains sur la ligne D.

Le 24 a été cependant acrobatique à cause des exploits de SNCF.

Ce qui est propre à Noël, c’est l’espoir. Les effets de la thérapie sont visibles depuis les premières séances. L’espoir est bien là.

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans autres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Noël chez Manon Lescaut

  1. Alain Pithon dit :

    Joyeux Noël dans ces circonstances particulières à Nicolas et à sa famille auxquels j’adresse tous mes encouragements et un rayon de soleil des Antilles.

  2. JGLF dit :

    Petit message de soutien et d’admiration pour cette période difficile.
    Bonne journée à Nicolas pour cette sortie qui s’annonce ensoleillée du 25.

  3. Jean-Loup LANGLOYS dit :

    Bravo à Nicolas pour son courage soutenu par son Papa très méritant

  4. Chrysruyer dit :

    Joyeuses fêtes de fin d’année à vous deux. Nicolas est bien courageux. Gardez espoir avec cette thérapie, elle a très bien fonctionné sur ma belle mère il y a quelques années.

  5. Deshayes dit :

    Bon courage à vous et à Nicolas. Bonnes fêtes

  6. Jean Féret dit :

    Je vous remercie pour vos marques de sympathie et de soutien. Nicolas et moi allons passer la soirée du 31 à la maison de familles Les Etangs, à Mennecy, avec mon père. L’établissement y organise une soirée pour les résidents.

    A l’année prochaine, et joyeux réveillon!

Répondre à JGLF Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.