RER D et SA2019: quelle confiance dans les chiffres de SNCF?

J’étais hier soir aux voeux d’IdF Mobilités, en tant que président de l’Adumec.
Valérie Pécresse, présidente de IdF Mobilités, a fait un beau discours où, entre autres, elle a parlé des progrès de la ligne D grâce au SA2019.
Elle s’appuie pour cela sur les chiffres fournis par SNCF: la ligne D dépasse maintenant régulièrement 90% de régularité.

Voire…

Cette soirée a été très utile. Avec mon collègue président de RER D Val de Seine, nous avons eu de longues conversations avec la direction de la ligne D, avec l’interlocuteur chez IDFM des associations d’usagers et des collectivités et avec le garant du débat public missionné sur le déploiement du SA2019. Nous en reparlerons bientôt.

Je vais commencer par vous raconter mon retour, en transports en commun.

Départ de la Place de Clichy, par la ligne 13 à 21h55. Nous attendons moins de 2 minutes. La rame qui se présente est peu remplie, nous faisons le voyage assis.
Puis ligne 14. départ à 22h05, elle n’est pas encore fermée pour les travaux nocturnes. Attente de moins d’une minute sur le quai. Rame presque vide, nous voyageons assis.

En route, nous décidons de pariez sur la ligne C. Nous allons à Bibliothèque. Sans consulter des horaires sur le téléphone. Je suis à 8% de batterie

A Bibliothèque, un train direct pour Juvisy est affiché à 22h35, nous avons 10 minutes à attendre. Mais, un train est à quai et nous y embarquons, sans un regard pour les écrans. Il part à 22h26. Et il va bien à Juvisy, sans arrêts intermédiaires.

En route, j’investis quelques % de la batterie pour savoir ce que nous allons trouver à Juvisy. Un BOVO est affiché à 22h49 et nous laisse 6 minutes pour changer de train. C’est effectivement ce que nous trouvons. Nous le verrons même partir avec 1 à 2 minutes de retard pour laisser le temps aux passagers d’un RUPX de changer de quai sans courir pour y embarquer.

Mon collègue descend à Evry Val de Seine complètement épaté par le système de transport de l’Ile de France. Moi-même, je quitte du BOVO à Corbeil car dans l’après midi, je n’avais pas cru en SNCF pour un retour tardif jusqu’à Mennecy et j’avais laissé la voiture à Corbeil.

Place de Clichy – Corbeil en à peine plus d’une heure avec 3 correspondances, 2 métros et 2 trains!  Pourquoi tant râler contre SNCF et son satané SA2019?

D’ailleurs la direction de la ligne D annonce qu’elle calcule maintenant régulièrement des régularités moyennes sur toute la ligne et toute la journée supérieures à 90%
Eh bien la réponse est simple:

  • il n’y a pas de client moyen
  • il n’y a pas de client qui parcoure toute la ligne
  • il n’y a pas de client qui passe toute la journée sur la ligne.

Dans les trains et métros que nous avons pris hier soir, il y avait au moins 1000 fois moins de voyageurs qu’en heure de pointe. S’ils contribuent au calcul de la régularité, il faut qu’ils y pèsent 1000 fois moins que les trains sur le même parcours en heure de pointe. Et je ne suis pas sûr que ce soit le cas.

Regardons en effet les chiffres de régularité publiés par SNCF sur la page
http://maponctualite.transilien.com

Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF

Ces tableaux affichent la régularité, dans la plage de l’heure de pointe, dans le sens de la pointe, sur les 2 tronçons du trajet Malesherbes – Paris avec changement à Juvisy, pendant les jours travaillés seulement.

Depuis la mise en oeuvre du SA2019, le 9 décembre 2018, il n’y a que 3 journées avec 85% de régularité au moins, sur un total de 24 jours travaillés et hors vacances scolaires. ou grèves.

En extrapolant à partir de ces 24 jours, on peut dire qu’en se levant le matin, on peut se mettre tout de suite en tête qu’on a une chance sur 8 seulement que le RER D ne se transforme pas en cauchemar pendant la journée.

Pourtant, SNCF calcule un beau 90% de régularité. Et s’en satisfait bruyamment au point que les élus comme Valérie Pécresse n’écoutent que leur prestataire et plus du tout les clients de SNCF, leurs électeurs.

Les témoignages d’insatisfaction sont pourtant nombreux, l’association RER D Val de Seine les collecte et va en faire un recueil qui sera bientôt remis à la direction de la ligne D. Nous, RER D Val de Seine et l’Adumec, aurons une réunion courant février pour parler, informellement, des résultats du SA2019. Ce recueil sera notre contribution à cette rencontre.

Je souhaite en retour que nous réfléchissions au gouffre qui se creuse entre la réalité vécue par les galériens du RER et ce qu’exprime la régularité selon SNCF. Il ne faut pas s’arrêter au contrat entre IDFM et SNCF et la définition de la régularité qui s’y trouve. Il faut réfléchir à ce qu’attendent les clients/électeurs de Valérie Pécresse et comment mesurer la prestation de SNCF par rapport à cette attente.

Un premier pas pour évaluer la pertinence de la régularité selon SNCF serait de rendre public l’algorithme ou la formule du calcul.

Puis de s’interroger sur les attentes pas mesurées et qui focalisent aujourd’hui toute l’insatisfaction:

  • aller à Paris ou en revenir (et pas Juvisy ou Corbeil ou encore Viry)
  • passer un temps raisonnable dans le train
  • ne pas faire de chaque jour un pari perdu sur le transport en train

C’est à ce prix que la confiance dans les chiffres de SNCF se construira. Notez tous que c’est bien sur les attentes des clients et sur le taux de satisfaction de ces attentes qu’il y a eu le moins de concertation. Le SA2019 est conçu pour satisfaire les horairistes de SNCF. C’est un succès si on s’en tient là. Mais pour les galériens/clients/électeurs, c’est un échec.

Je sais que mon blog est lu à la direction de la ligne D et chez IDFM, c’est pourquoi je m’exprime ici et de cette façon. Mais je tiens à en faire profiter mes lecteurs qui peuvent d’ailleurs commenter cet article.

 

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article, publié dans Mennecy, Transports, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour RER D et SA2019: quelle confiance dans les chiffres de SNCF?

  1. Florent B. dit :

    Bonjour; petit point quasi quotidien (oui, curieusement j’ai le temps de venir témoigner…).
    Madame Pécresse a raison : c’est avec une très grande régularité qu’on est passé de 45 minutes à 53 minutes et, depuis le 9 décembre 2018, à 1h10-1h15 pour faire les 35 km qui séparent Mennecy de Paris.Le soir, c’est avec une très grande régularité qu’on loupe le train au départ de Corbeil parce que celui qui vient de Paris a 6 à 7 minutes de retard. Exemples lundi et maridi: le train passe à Paris GdL avec 6 minutes de retard, résultat correspondance manquée à Corbeil et 14 minutes d’attente supplémentaire soit sur le quai avec les fuleurs, soit dans une glaciale salle d’attente. Sans le SA 2019, ça aurait été 6 minutes de retard à Mennecy, avec le SA 2019, c’est 20 minutes de retard… C’est très regulier, en effet.
    Ce matin, arrivé à Corbeil par le train de 7h08 à Mennecy, je prends le train de 7h19 annoncé (sur écran et par haut parleur) sur le quai 12 qui implique de prendre la passerelle (plutôt que de le mettre sur le quai en face). Sauf qu’il n’est pas partii 7h19, les 7h26 du quai 13 est parti avant. Je regarde l’affichage : « train retardé »… Je reprends la passerelle pour attraper le prochain qui doit partir du quai 13, l’escalier et la passerelle sont bondés, les usagers perdus, le personnel chargé de nous guider également perdu et qui se fait engueuler… Ce SA 2019 est un naufrage, il consiste à faire faire des changements de trains à des milliers de personnes (faut-il parler des conditions météorologiques ?) ; il rajoute des croisements de voies pour les trains à Juvisy et Corbeil (là où auparavant il n’y en avait qu’à Viry-Chatillon), ça rajoute du personnel sur les quais et dans le froid, ça rajoute du cafouillage et du temps de trajet. Si tout va bien, je serai à Paris comme hier (un train supprimé sur Mennecy) et avant-hier (un train supprimé à Corbeil) à 8h23 au lieu du 8h05 théorique et 8h08 réalisé d’avant le SA 2019 (et 7h53 d’il y a 5 ans pour un train pris à la même heure : il y a 5 ans, à l’heure où j’arrive à Vigneux, j’aurais déjà été à Paris !)
    Le SA 2019 est le Titanic sensé être insubmersible et Madame Pécresse est l’orchestre qui continue de jouer….

    • Jean Féret dit :

      Retenez que les trains supprimés ne dégradent pas le chiffre de la régularité calculé par SNCF.
      Vous avez en effet embarqué dans le trains suivant, qui était à l’heure.

      Nous contestons bien sûr cette méthode. La direction de la ligne nous a promis de nous communiquer le nombre de trains supprimés. Elle affirme aussi que ce nombre a diminué sur la branche de Malesherbes grace au SA2019.

      Nous le vérifierons bientôt.

  2. PhilippeH dit :

    Bonjour,
    Depuis le 9/12/2018, le SA2019 :
    – m’impose deux changements depuis Mennecy ; l’un à l’aller vers Paris, l’autre au retour
    – me fait perdre au mieux 5mn à 10mn à l’aller .. changement de train même quai à Corbeil
    – me fait perdre entre 5 et 20mn au retour à cause du changement imposé, à Corbeil c’est avec un changement de quai, passage par le tunnel pour rejoindre la voie 10
    Bref, je suis passé d’un temps théorique y a plusieurs années de 45mn à 51mn et depuis le 09/12/2018 à 60mn / 80mn, bien sûr ce n’est pas le max, en cas d’incident de signalisation, de personnes sur les voies etc etc cela peut être beaucoup plus. Soyons optimistes 20mn de plus par jour fois 200 jours travaillés (j’arrondi) cela fait 2 jours complets et 19h perdus en plus des trajets dans les transports. Quel était le slogan déja ? A nous de vous faire préférer le train !

    Coté information voyageur, c’est une vraie démonstration qu’il est toujours possible de baisser le niveau d’information déja bien bas.

    Sur les changements :
    – le changement à Viry Chatillon est à éviter de mon point de vue car en cas de problème SNCF, on reste scotché dans cette gare,
    – le changement à Juvisy est à éviter autant que possible à cause de la dangerosité sur le quai vu le monde qui s’y tient. En revanche Juvisy est intéressant pour récupérer la ligne C quand la D ne fonctionne pas, plus ou très mal, comme cette semaine.

    SA2019: Si c’est juste la ponctualité des trains et non le temps de transports des personnes associé à une fréquence des trains, une régularité et une fiabilité, cela ne sert à rien.

    Je propose :
    – à tous les élus d’arrêter l’utilisation de voitures et d’emprunter au quotidien le RER D, il me semble que cela sera le plus utile pour faire évoluer cette ligne.
    – d’isoler la ligne entre le nord et le sud, pour éviter qu’un problème au nord perturbe le sud et réciproquement, c’était bien l’objectif pour la branche Malesherbes. Quand je constate qu’un problème dans le nord de la ligne impacte le sud, y a quelque chose à faire non ?

    Ou est le progrès pour les clients, usagers, voyageurs et citoyens ?

    • Jean Féret dit :

      La principale revendication des 2 associations du Val de Seine et du Val d’Essonne consiste à prolonger des missions juqu’à Gare de Lyon surface, et surtout pas plus loin.
      La surface est incontournable à cause de la hauteur des quais qui y est la même que dans les gares « basse densité ». Nos futurs trains ne pourront pas utiliser des quais hauts.
      Nous aurons donc forcément un avenir différent de celui du plateau d’Evry et forcément identique à la vallée de la Seine.

      Nous allons remettre un recueil de plusieurs centaines de témoignages comme le votre dans quelques jours à SNCF et IDFM. L’analyse des statistiques selon mon regard sera aussi bientôt commentée par la direction de la ligne.

      J’en parlerai ici.

      A bientôt.

      • BISSONET dit :

        Que voulez-vous dire avec la hauteur des quais ? Les nouveaux trains ne seront pas adaptés aux nouveaux quais de Corbeil et Juvisy, et à la (petite) partie haute de celui de Mennecy vers Paris ?

      • Jean Féret dit :

        La hauteur des quais normaux pour tout le pays est 55cm au dessus des rails. C’est par exemple la bonne hauteur pour les TGV et c’est donc la hauteur des quais à Gare de Lyon surface.
        Les Regio2N sont construits pour cette hauteur
        Le problème, c’est que la partie « haute densité » du RER D est équipés pratiquement entièrement en quais à 92cm. C’est la raison pour laquelle les trains de Malesherbes n’ont aucune chance d’aller au delà de Gare de Lyon.

        Les gares qui accueillent les trains hauts (les futurs RER NG) et les trains bas (les futurs Regio2N) comme à Juvisy, Viry ou Corbeil font dans l’originalité avec des quais qui ont une section centrale plus basse et des extrémités à 92cm, ou encore une hauteur intermédiaire.

  3. Myrrima dit :

    Bonjour, suite à l’incident à Maisons-Alfort lundi 21/01 matin qui a paralysé toute la circulation entre Corbeil et Paris, nous n’avons pu obtenir aucune explication de la SNCF (malgré plusieurs questions des usagers à ce propos sur le blog de la ligne D) concernant le terminus de tous les JOVA en provenance de Malesherbes à Corbeil-Essonnes au lieu de Juvisy. La contrepartie avancée pour justifier le découplage de la ligne était de ne plus être impactés en cas de problème sur le tronçon principal… nous avons pu constater qu’il s’agit encore d’une promesse non tenue!

  4. BISSOET dit :

    Préférez le changement à Viry-Châtillon, qu’ils disaient …
    Ce soir les trains pour Malherbes deviennent fantômes : Je descends d’un RUPO, je vois passer un ROPE, et faute de train pour Malherbes, je monte dans le RUPO suivant. Soit 15′ de perdues à Viry + 15′ supplémentaires une fois arrivé à Corbeil en attendant, enfin, mon train pour Mennecy.

  5. BISSONET dit :

    Préférez le changement à Viry-Châtillon, qu’ils disaient …
    Mais c’est quoi cette gare ? Il y a des travaux en retrait du quoi, certes, mais les quais voie 1, qui vont vers le sud, ont une pente en travers totalement hors normes PMR (de l’ordre, à l’œil, de 5 à 10% contre 2% maxi dans la norme). Sans compter les ressauts nombreux (regards, tranchées, etc.).
    Même en marchant, c’est très inconfortable, et ILLÉGAL !
    Et puis il y a l’éclairage, ABSENT. Jusqu’à ce que quelqu’un, qui trébucherait sur le sol inégal et hors normes, ne voit pas le bord du quai et tombe sous un train (le train pour Malesherbes, si il roule ce jour là 😉) ? J’ai des photos, à disposition si nécessaire.
    La SNCF et IDFM nous méprisent, c’est clair.

Répondre à PhilippeH Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.